Gloire Musenga


« Au début, la danse était comme une thérapie après mes matchs de basket, mes journées de coaching avec les jeunes de l’école mini basket. Aujourd’hui, je l’utilise dans mes coachings chez les  particuliers. »

 « Le Semba angolais et la Rumba congolaise font donc partie de mon enfance. Dans mes cours, les personnes qui s’y présentent, sont invitées à découvrir la musique populaire angolaise, Semba, Kizomba, Rumba congolaise et les danses traditionnelles mais aussi les différents genres qui ont émergé de la Kizomba en Europe et partout dans le monde. Comprendre leurs origines, ce que signifie le pas culturellement. Le Semba et la Kizomba aident à découvrir son corps, à communiquer avec l’autre sans dire un mot juste l’espace d’une danse. Aller à la découverte de son moi intérieur et le maîtriser.
J’ai toujours été fasciné par la neuroscience, la spiritualité et le sport. Je pense que Para La Salsa est une école qui allie toutes ces choses qui me passionnent depuis ma chère enfance » – Gloire Musenga

Né de deux parents musiciens, un père guitariste, soliste, auteur, compositeur, chanteur devenu pasteur par la suite et une mère chanteuse, compositrice, Gloire a grandi dans un univers musical et spirituel. Il suit également une formation musicale. Dès son plus jeune âge, il  étudie le solfège et s’initie aux rythmes gospel et rumba congolaise. Chanteur à la chorale de gospel, sa danse évolue dans une atmosphère de joie. Pendant sa saison de basket à Tarbes Lourdes Pyrénées basket il y a 3 ans, il commence à se former aux danses latines et africaines : Salsa, Bachata et Kizomba, Semba, danses traditionnelles angolaises.