C’est quoi, pour toi, la Fusion Belly Dance ?

Cette danse originaire des États-Unis s’inspire des danses traditionnelles (Orientale, Flamenco…) et « fusionne » avec des styles plus modernes (Dancehall, hip hop, Afrobeats…) en mettant l’accent sur la posture, la respiration et les muscles profonds.

Quelle est ta spécificité ?

Pour moi, les notions de  « Bien-être », de « Lâcher prise » et d' »Intuition » sont fondamentales à la pratique de la danse en général !

Quel est ton parcours ?

J’ai grandi en Guyane et pratique par plaisir depuis mon enfance les danses issues des cultures caribéenne, indienne et américaine telles que le Dancehall, le zouk, le Bollywood, la Soca,  le Hip hop…

En 2009, je découvre la danse Orientale et prends des cours réguliers pendant 8 ans avec Ciya. J’intègre ensuite sa troupe, « Shéhérazade’s », en 2012 et découvre une véritable passion pour la danse « Tribal Fusion » la même année. Depuis peu, le mot Tribal soulève la question de l’appropriation culturelle aux États-Unis, et la danse Tribal Fusion devient « Fusion Bellydance » ou « Bellyfusion ».

Depuis septembre 2016, je transmets ma passion et mon savoir-faire avec l’association R’Fusion en proposant des cours hebdomadaires de Fusion Bellydance.

Quel est ton lien à l’école ?

Je ne cesse d’élargir mes connaissances en continuant de me former. J’ai ainsi suivi la formation de Danse Thérapie de Pascale Saly-Giocanti.

Ton insta : @nattyfusion